jeudi 5 mars 2015

Les bordures

Click here for the English version

Bien souvent, on n'accorde pas suffisamment d'attention aux bordures bien qu'elles contribuent pour beaucoup à l'apparence du jardin.  La bordure c'est un fil d'Ariane qui à la fois fait le lien entre les diverses parties du jardin tout en permettant au parterre ou à la pelouse de se démarquer du sentier. J'ai passé en revue mes photos pour voir ce que j'y trouverais comme styles de bordures afin des les évaluer, tant du point de vue pratique qu'esthétique. Voici ce que j'ai trouvé.







Comme bordures, les troncs d'arbre produisent une allure plutôt informelle, surtout lorsque leur forme se marie au contour. Ils indiquent clairement où finit la plate-bande et où commence le sentier. Pourvu que les plantes qui poussent le long du tronc ne soient pas trop envahissantes, c'est une solution pratique. Par contre, des billots bien droits comme dans la photo qui suit, produisent un effet plus régimenté.






Un revêtement dur permet de bien contrôler l'avance des plantes. Dans ces deux cas-ci, le gris  se veut discret et a l'avantage de ne pas attirer l'attention. Ce genre de revêtement est particulièrement approprié lorsque le design est plus classique comme dans la photo ci-dessous.




La bordure de béton de la photo qui suit, empêche  les racines de pénétrer. Elle est donc efficace, mais on ne peut par dire que le résultat soit discret ni particulièrement beau.





Un sentier vert bien entretenu est magnifique mais exige beaucoup de travail - non seulement faut-il tondre le gazon mais aussi l'aplanir et maintenir les bords  bien alignés et uniformes, ce qui demande une certaine expertise. Enfin, le trafic doit être léger.



Cette autre version du sentier couvert de gazon produit un bel effet mais est sans doute encore plus difficile à maintenir. À droite, la bordure qu'il faut tondre est bien étroite et c'est pire à gauche où vous devez prendre garde de ne pas endommager les plantes qui poussent contre les pierres. En tous cas, on n'obtient pas cet effet avec une tondeuse à fil!





Une bordure de plantes peut être très jolie, surtout lorsqu'on utilise des vivaces comme dans les trois exemples qui précèdent. Les inconvénients sont le temps et le coût.



On peut bien sûr utiliser des pierres. À moins que le sentier soit bien battu, ce genre de bordure est plus pratique à l'ombre. Les pierres sont surtout décoratives car elles ne font que ralentir la progression des plantes, .


Les jardins de Métis, Québec, Canada
Lysimachia nummularia

On peut laisser les pierres se couvrir de plantes. Il faut de la patience pour en arriver à ce résultat, mais cette approche donne justement au jardin une impression de permanence et de pérénnité qu'on ne peut produite qu'en y mettant le temps nécessaire.

.

Cet exemple de bordure à "sécurité maximale" empêche toute racine d'avancer mais quelque chose d'un peu plus discret serait préférable, même dans un jardin public.




De simples planches offrent une solution beaucoup plus discrète, même elles doivent être renouvelées au bout d'une dizaine d'années. Le plastique, moins traditionnel, dure plus longtemps. Une bande de métal passe inaperçue mais coûte cher.

Enfin, deux styles de bordure différents dans la même photo. Une haie de cèdre (Thuya) ou une lisière de brique pour faciliter la tonte.


Quel style de bordure privilégiez vous et pourquoi?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez-pas à faire un commentaire.